Web magazine Bo

États-Unis : des créations d’emplois un peu plus faibles en août

Le 06/09/2019 à 18:46 par Pascal Delmas / BourseTrading.info

L’enquête auprès des entreprises indique qu’il y a eu 130 000 nouveaux emplois en août, après des gains de 159 000 postes (révisé de 164 000) en juillet et de 178 000 (révisé de 193 000) en juin.

Les 130 000 embauches en août sont plus faibles que ce à quoi s’attendait le consensus. Celui-ci prévoyait 160 000 nouveaux emplois au total, dont 150 000 au sein du secteur privé. En fait, il n’y a eu que 96 000 emplois privés au cours du mois dernier. On note aussi que la proportion de secteurs ayant enregistré une croissance de l’emploi est passée à seulement 53,5 %, soit le plus bas taux depuis mai 2016.
Cette faiblesse est peut-être en partie due à une anomalie qui se produit souvent en août. Au cours des dernières années, on observe que la première estimation de la création d’emplois pour le mois d’août se montre relativement faible par rapport aux mois précédents. Elle est cependant souvent suivie par des révisions haussières qui effacent une bonne partie de l’anomalie. Il reste à voir si cela se produira lors des prochaines publications des chiffres d’emplois.
Certains éléments vont dans le sens d’autres indicateurs publiés ces temps-ci. Ainsi, la création d’emplois au sein de la fabrication se montre plutôt faible depuis quelques mois. Il y a eu 44 000 emplois créés jusqu’à maintenant en 2019, comparativement à 170 000 pour la même période en 2018. Cela reflète la faiblesse de l’indice ISM manufacturier et de la production industrielle. On remarque aussi que les détaillants continuent à effectuer des mises à pied nettes, avec une perte totale de 74 400 depuis le début de 2019.

Implications
La Réserve fédérale a déjà commencé à diminuer les taux directeurs afin de s’assurer que la conjoncture ne se détériore pas trop. Les embauches plus faibles que prévu en août lui donnent la latitude pour une autre baisse le 18 septembre.