Web magazine Bo

États-Unis : l’amélioration du marché du travail ouvre la porte à l’amorce d’une normalisation de la politique monétaire

Le 06/08/2021 à 17:14 par Mathieu D’Anjou, CFA, directeur et économiste en chef adjoint chez Desjardins,

L’enquête auprès des entreprises indique qu’il y a eu 943 000 embauches nettes en juillet, après des gains de 938 000 emplois en juin (révisé de 850 000) et de 614 000 en mai (révisé de 583 000).

Le consensus était optimiste concernant les chiffres d’emploi de ce matin, mais les résultats ont été encore plus forts qu’attendu. En combinant la hausse de 943 000 emplois en juillet et les révisions des deux mois précédents, on obtient un gain de plus de 1 000 000 d’emplois aux États‑Unis selon l’enquête auprès des entreprises.
Contrairement à ce qui s’était passé en juin, l’enquête auprès des ménages a enregistré une progression similaire, ce qui a permis au taux de chômage de chuter de 0,5 %.
Bien que l’interprétation des chiffres salariaux demeure difficile, le communiqué d’aujourd’hui note que les données des derniers mois suggèrent des pressions haussières sur les salaires. Malgré les excellents chiffres du mois de juillet, le marché du travail américain n’est pas revenu à une situation aussi favorable qu’avant la pandémie. Le manque à gagner de l’emploi par rapport à février 2020 s’établit maintenant à 5 702 000 travailleurs selon l’enquête auprès des entreprises, et le taux de chômage demeure 1,9 point de pourcentage plus élevé.

Implications
Après un début de printemps décevant, le marché du travail américain semble avoir retrouvé son élan. La réouverture des secteurs les plus touchés par la pandémie se poursuit et les entreprises semblent réussir à trouver des travailleurs, malgré les difficultés. Si la performance du marché du travail demeure robuste en août, la Réserve fédérale pourrait bien décider d’annoncer une réduction de ses achats d’obligations dès sa rencontre de septembre.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :