Web magazine Bo

La nouvelle chute des indices PMI montre l’ampleur des difficultés de l’économie mondiale

Le 23/04/2020 à 18:24 par Francis Généreux, économiste principal chez Desjardins,

La version préliminaire d’avril de l’indice PMI composite de la zone euro affiche une nouvelle baisse. Il est passé de 51,6 en février à 29,2 en mars, pour ensuite tomber à seulement 13,5 en avril. Encore une fois, cette contraction provient davantage du secteur des services (de 26,4 à 11,7) que de celui de la fabrication (de 44,5 à 33,6). Aux États-Unis, les indices PMI (différents des indices ISM) ont aussi chuté. L’indice composite est passé de 49,6 en février à 40,9 en mars, puis à 27,4 en avril.

La baisse des indices PMI préliminaires d’avril s’est montrée plus importante que ce qui était déjà appréhendé par les prévisions consensuelles. On pouvait se douter que d’autres reculs devaient survenir, notamment du côté des indices manufacturiers, où les diminutions étaient demeurées relativement modestes en mars.
Toutefois, ce sont les très bas niveaux des indices liés aux services qui surprennent le plus.
Il faut dire que les mesures sanitaires de confinement et de restrictions des mouvements de personnes touchent particulièrement les services. Les composantes associées aux nouvelles commandes, à l’emploi, mais aussi aux prix sont toutes très à la baisse.

La nouvelle chute des indices PMI en avril procure un premier signe que la pandémie de COVID-19 continue d’affecter lourdement l’économie mondiale en avril. C’est d’ailleurs au deuxième trimestre que les principales économies devraient connaître la plus importante baisse de leur PIB réel.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :