Web magazine Bo

Les colombes de la BCE volent plus haut

Le 22/07/2021 à 17:13 par DWS,

La présidente de la BCE, Christine Lagarde, avait fait naître de grands espoirs quant à la réunion de politique monétaire d'aujourd'hui, et une fois de plus, elle a tenu ses promesses. Sur la base de la nouvelle stratégie de politique monétaire publiée le 8 juillet 2021, la BCE a établi une politique monétaire dovish pour une très longue période. Le principal changement dans la déclaration d'aujourd'hui concerne l'orientation prospective sur les taux d'intérêt directeurs. Le seuil de relèvement des taux d'intérêt a une nouvelle fois été relevé.
Dans le cadre de la période de projection de trois ans, la BCE souhaite désormais voir des taux d'inflation de 2% pendant une période plus longue avant de songer à modifier les taux directeurs.
Compte tenu d'une projection d'inflation de 1,4% pour 2023, les taux resteront probablement « bas pendant plus longtemps ».

La déclaration contenait d'autres éléments modérés : bien que les risques pour l'économie soient considérés comme relativement stables, la présidente Christine Lagarde a fait référence en particulier à l'écart qui subsiste par rapport aux niveaux d'avant la crise. Les incertitudes liées à la propagation du variant delta peuvent également constituer un risque. Les changements dans la composition du Programme d'achat d'urgence en cas de pandémie (PEPP) ou des autres programmes d'actifs n'ont pas été discutés, ce qui serait prématuré selon la présidente de la BCE. A cet égard, la BCE poursuit une politique de la main tendue. Toutefois, les discussions sur cette question seront probablement à l'ordre du jour en septembre, lorsque les nouvelles projections seront publiées. Dans l'ensemble, les déclarations d'aujourd'hui nous donnent l'impression qu'une sortie du PEPP se fera en douceur et avec beaucoup de prudence. La BCE n'est pas pressée.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :